L'ancien président américain Trump lance un nouvel espace de communication

  05 Mai 2021    Lu: 1403
L Shutterstock

Sur le site, les messages de Trump reprennent l'affirmation infondée selon laquelle il aurait perdu l'élection présidentielle de 2020 en raison de la fraude électorale généralisée

L'ancien président américain Donald Trump a lancé mardi 4 mai un espace sur son site Web où il peut publier des messages pouvant être partagés par d'autres utilisateurs sur Twitter et Facebook, plateformes où il reste interdit. Ce mouvement intervient un jour avant la décision du conseil de surveillance de Facebook sur l'opportunité de maintenir la suspension de Donald Trump du réseau social. L'ancien locataire de la Maison Blanche a été exclu de la plupart des plateformes à la suite de l'assaut meurtrier du 6 janvier contre le Capitole américain par ses partisans.

Accusations de fraudes
Sur le site, les messages de Trump reprennent l'affirmation infondée selon laquelle il aurait perdu l'élection présidentielle de 2020 en raison de la fraude électorale généralisée et dénigre les comparses républicains qui l'ont critiqué, comme le sénateur Mitt Romney et la représentante Liz Cheney.

Twitter comme Facebook ont ​​supprimé les contenus publiés par d'autres comptes d'utilisateurs qui tentaient selon eux de contourner l'interdiction faite à Donald Trump. Un porte-parole de Twitter a déclaré que le partage de contenus à partir du site Web de Donald Trump serait autorisé tant que le contenu n'enfreint pas les règles du réseau, mais que les tentatives de contournement ne seraient pas autorisées: par exemple, imiter le compte suspendu pour essayer de le remplacer. Facebook n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur la façon dont il traiterait les publications partagées à partir du nouvel espace.

Twitter, que Donald Trump utilisait quotidiennement et où il comptait 88 millions d'abonnés, a déclaré que son interdiction était permanente, même s'il est de nouveau candidat à l'élection présidentielle. YouTube, propriété d'Alphabet, a déclaré de son côté qu'il rétablirait la chaîne de Trump lorsqu'il estimera que le risque de violence a diminué.

AFP


Tags: Trump   USA