Japon: l'ambassade de Chine supprime la publication de "l’ange de la mort américain"

  02 Mai 2021    Lu: 343
Japon: l

Le dessin représente l'ange de la mort frappant à la porte de l'Égypte, après avoir ouvert des portes portant les inscriptions Irak, Libye et Syrie d’où on voyait jaillir des traînées de sang

L'ambassade de Chine à Tokyo a retiré, dimanche, une publication sur les réseaux sociaux, qui dépeint les États-Unis comme «porteurs de mort aux pays musulmans».

L'ambassade de Chine a publié, sur son compte Twitter, un dessin d'un ange de la mort portant le drapeau des États-Unis, rendant visite à des pays musulmans en arborant le drapeau d'Israël sur sa faucille. La publication a été retirée plus tard.

Le dessin représente l'ange de la mort frappant à la porte de l'Égypte, après avoir ouvert des portes portant les inscriptions Irak, Libye et Syrie d’où on voyait jaillir des traînées de sang.

Au-dessus de l’image, l'ambassade a écrit en japonais : "C'est ce qui se passe lorsque les États-Unis apportent la démocratie".

Cependant, le message du compte de l'ambassade de Chine a suscité des réactions inattendues.

Parmi les commentaires faits sur ce dessin, on pouvait lire : "Est-ce une publication digne d'une ambassade ?". L'ambassade de Chine a été ensuite contrainte de retirer sa publication.

Pour sa part, l'ambassade des États-Unis au Japon a commenté la publication chinoise sur Twitter. On pouvait alors lire : "Merci à nos amis japonais qui ont réagi à cette publication odieuse", a-t-elle déclaré. "Cet exemple illustre l'alliance enracinée entre les États-Unis et le Japon et leurs valeurs partagées".

AA


Tags: Chine   Tokyo   Japon