Le ministère britannique des Affaires étrangères convoque l'ambassadeur de Russie à Londres

  16 Avril 2021    Lu: 1975
Le ministère britannique des Affaires étrangères convoque l Le drapeau russe à Washington, le 15 avril 2021. AFP / Mandel NGAN

Le gouvernement américain de Joe Biden a annoncé ce jeudi une série de sanctions financières sévères contre la Russie et l'expulsion de dix diplomates russes.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a convoqué jeudi 15 avril l'ambassadeur de Russie à Londres en raison des «activités malveillantes» attribuées à Moscou, dont des cyberattaques et les mouvements de troupes à la frontière ukrainienne.

«Le gouvernement britannique est gravement préoccupé par la tendance de l'État russe à adopter une attitude malveillante», a indiqué un porte-parole de la diplomatie britannique dans un communiqué.

Le gouvernement américain de Joe Biden a annoncé ce jeudi une série de sanctions financières sévères contre la Russie et l'expulsion de dix diplomates russes. Il s'agit d'une riposte à la gigantesque cyberattaque de 2020, désormais formellement imputée à la Russie, ayant utilisé comme vecteur SolarWinds, un éditeur américain de logiciels dont un produit a été piraté pour introduire une faille chez ses utilisateurs, y compris plusieurs agences fédérales américaines.

Lors de sa convocation à Londres, l'ambassadeur Andreï Kéline s'est vu notifier la conclusion des services britanniques, pour qui les Services de renseignement extérieurs russes (SVR) sont à l'origine de l'attaque utilisant SolarWinds, a indiqué la diplomatie britannique. Il a également été «informé que le Royaume-Uni continuerait de travailler avec ses alliés pour dénoncer et contrer les opérations des services de renseignements russes». Londres a également «fait part des inquiétudes du Royaume-Uni concernant le renforcement des forces militaires russes à la frontière ukrainienne et en Crimée illégalement occupée», est-il ajouté. «Ces activités sont menaçantes et déstabilisantes. La Russie doit cesser ses provocations et mettre fin à l'escalade des tensions», a ajouté le ministère. (AFP)


Tags: Russie   Londres   Ukraine   EtatsUnis