La Syrie rejette le rapport de l’OIAC sur un usage de chlore

  15 Avril 2021    Lu: 558
La Syrie rejette le rapport de l’OIAC sur un usage de chlore Omar Haj Kadour/AFP Files

Selon la diplomatie syrienne, le rapport de l’OIAC comporte des «données fabriquées» similaires au document «scandaleux» de l’organisation enquêtant sur le recours en 2018 à des armes chimiques à Douma

La Syrie récuse une nouvelle fois les conclusions de l’OIAC sur un recours à des armes chimiques sur son sol. Deux jours après la publication du document portant sur les faits ayant eu lieu en 2018 à Saraqib, la diplomatie condamne fermement son contenu.

La Syrie condamne fermement le rapport de l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et nie catégoriquement avoir fait usage en 2018 de substances toxiques à Saraqib (gouvernorat d’Idlib), fait savoir la diplomatie syrienne ce mercredi 14 avril.

Damas «nie fermement l’usage de substances toxiques dans la ville de Saraqib où toute autre agglomération syrienne», dit le communiqué.

La diplomatie syrienne souligne que le rapport de l’OIAC comporte des «données fabriquées» similaires au document «scandaleux» de l’organisation enquêtant sur le recours en 2018 à des armes chimiques à Douma (région de Damas).

Conclusions de l’OIAC
L’OIAC a annoncé le 12 avril qu’à l’issue d’une enquête il a été établi que l’armée de l’air syrienne avait utilisé du chlore lors d’une attaque en 2018 visant la ville du gouvernorat d’Idlib.

Le rapport établit qu’«au moins un cylindre» a été visiblement largué sur la ville par un hélicoptère militaire.

«Le cylindre s'est rompu et a libéré du chlore sur une grande surface, affectant 12 personnes», dit le texte.

Sputnik


Tags: Syire   OIAC