MAE d'Azerbaïdjan: Il semble que l'ambassadeur de France en Arménie ait une conception différente de la dignité

  14 Avril 2021    Lu: 1189
 MAE d

«Avant de commenter une question, il vaudrait mieux que l'ambassadeur de France en Arménie regarde son pays et prête attention à la manière dont ces questions ou d'autres sont mises en œuvre dans son pays. L'ambassadeur d'un pays qui a traversé de nombreuses guerres à travers l'histoire et a exposé les compositions et selon les mots de l'ambassadeur les «performances», concernant ces guerres dans divers musées, nous dira comment gérer les butins de la guerre?»

C'est ce qu'a déclaré Leyla Abdullayeva, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan, en réponse à la question concernant le commentaire de l'ambassadeur de France en Arménie sur l'ouverture du Parc des butins de guerre en Azerbaïdjan.

«Il est intéressant que les ambassadeurs français qualifient la défaite de l’Arménie de «digne défaite». Peut-être, pour l’ambassadeur de France, la politique agressive de l’Arménie qui a duré une trentaine d’années était aussi une «occupation digne»? Un pays décent, tout d'abord, ne revendiquerait pas les territoires du pays voisin et ne garderait pas certains de ces territoires sous occupation pendant de nombreuses années, ne violerait pas les droits d'un million de personnes, ne tuerait pas délibérément la population, y compris les civils. Un pays décent n'enverrait pas un groupe terroriste sur les territoires d'un autre pays après avoir accepté de suspendre ses opérations et ne menacerait pas la vie humaine en cachant les cartes des zones minées. Il semble que l'ambassadeur de France ait une conception différente de la dignité», selon Mme Abdullayeva.

«Un représentant officiel d'un pays qui a agi en tant que médiateur pendant de nombreuses années devrait être plus responsable dans ses commentaires», a conclu la porte-parole du MAE d'Azerbaïdjan.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Karabagh   Arménie   France