Allemagne: un nouveau mot inventé pour exprimer «la jalousie vaccinale»

  14 Avril 2021    Lu: 679
Allemagne: un nouveau mot inventé pour exprimer «la jalousie vaccinale» AFP/Ina Fassbender

Le nouveau terme «Impfneid» signifie une jalousie envers ceux déjà vaccinés contre le coronavirus

La pandémie a provoqué l’apparition d’un mot supplémentaire dans la langue allemande. Il définit un concept jusqu’alors inconnu qui signifie l’envie suscitée par le fait que d’autres personnes aient été vaccinées en premier.

Alors que la vaccination contre le Covid-19 est actuellement réservée aux groupes de personnes prioritaires, l’Institut Leibniz pour la langue allemande a recensé le nouveau terme «Impfneid». Ce dernier signifie une jalousie envers ceux déjà vaccinés contre le coronavirus.

Outre-Rhin, il est devenu commun de parler d’Impfneid, littéralement l’«envie vaccinale», selon une liste publiée par l’Institut Leibniz pour la langue allemande et signalée par le magazine Stern. L’institution décrit l'Impfneid comme un «ressentiment dû au fait que d'autres personnes aient été (apparemment) vaccinées contre le SARS-CoV-2 avant vous».

Katja Corcoran, professeur à l’université de Graz, en Autriche, dans une interview accordée à Stern, a noté que l’envie était «un sentiment profondément humain».

Le média souligne que cette envie serait, en l'espèce, la conséquence naturelle de l'incapacité des citoyens à maîtriser le moment de leur vaccination, ce qui entraîne un sentiment d'impuissance:

«Nous n’avons aucun moyen de décider du moment de notre vaccination et nous nous sentons donc impuissants».
«Récemment, j'ai entendu quelqu'un dire que c'était un privilège d'être vieux, car on se fait vacciner plus rapidement. J'ai trouvé cela fascinant, car, d'habitude, notre société est rarement envieuse des personnes âgées», a noté Mme Corcoran.

En outre, selon la professeur, il est important que les citoyens soient informés sur les raisons qui font qu’une catégorie de personnes est immunisée avant une autre.

Elle a jugé cependant positif le fait que certaines personnes étaient jalouses d’autres sur le plan de la vaccination:

«Je craignais que de nombreuses personnes refusent la vaccination. Mais leur jalousie envers ceux qui ont été vaccinés signifie, je l'espère, qu'eux aussi se feront vacciner.»

Campagne de vaccination en Allemagne
La campagne vaccinale allemande contre le Covid-19 a débuté officiellement le 27 décembre. Les personnes de plus de 80 ans, les infirmières et le personnel hospitalier à risque ont été les premiers à se faire immuniser.

La vaccination dans le pays se fait avec les solutions de BioNTech/Pfizer, AstraZeneca et Moderna.

Selon les données de l’Institut Robert Koch, pour le moment, 6,2% de la population allemande, soit plus de 5,1 millions d’habitants, ont déjà reçu les deux doses d’un vaccin anti-Covid. Tandis que près de 16,9%, soit environ 13,5 millions, ont obtenu une première injection.

D’après les données d’une autre enquête également menée par l'Institut Robert Koch début mars, 67,8% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles seraient «certainement» vaccinées. Et seulement 4,1% ont répondu qu'elles ne le feraient «en aucun cas».

Sputnik


Tags: Allemagne   vaccination   coronavirus