L'Arizona conseille aux enseignants de promouvoir la lutte contre le racisme chez les bébés

  03 Mars 2021    Lu: 636
L

Un document avance que les enfants montrent les premiers signes de racisme à l’âge de trois mois, à cinq ans, ils auraient déjà tendance à sélectionner leurs amis en fonction de leur race

Un chercheur américain a analysé le programme du département de l’Éducation de l’Arizona, révélant du contenu promouvant un éveil sur les principes de races, de justice sociale ou encore de fragilité blanche chez les tout-petits.

La «woke culture» a-t-elle envahi le département de l’Éducation de l’État de l’Arizona? C’est ce que semble dénoncer Christopher Rufo, directeur du Center on Wealth & Poverty au sein du groupe de réflexion Discovery Institute. Il a publié sur Twitter plusieurs extraits de la boîte à outils «équité et diversité» destinée notamment aux enseignants et aux parents.

Le programme vise à combattre «la persistance des préjugés raciaux dans notre société». Un premier document avance que les enfants montrent les premiers signes de racisme à l’âge de trois mois. À cinq ans, ils auraient déjà tendance à sélectionner leurs amis en fonction de leur race.

Le département de l’Éducation recommande alors aux parents d’instiller des «attitudes et actions antiracistes» dès la naissance de leurs enfants, afin qu’ils n’«absorbent pas de préjugés du monde qui les entoure». Un autre texte publié sur le site indique que «toutes les personnes blanches sont blanches dans le contexte d’une société qui continue à désavantager les personnes de couleur».

L’influence de Black Lives Matter
D’autres documents de cette boîte à outils définissent les concepts du «racisme systémique», affirment que les Blancs nient leur propre racisme pour «atténuer une partie de leur fragilité blanche». Un texte explique comment «changer ce que signifie être blanc» et inculquer une «identité blanche antiraciste».

Parmi les lectures recommandées par le département figure Kimberlé Crenshaw, à qui est attribuée la paternité du concept d’«intersectionnalité», désignant la stratification de la société basée sur le sexisme et le racisme. Le livre de Patrisse Cullors, l’une des fondatrices du mouvement Black Lives Matter, est également conseillé.

Christopher Rufo conclut sa publication en s’adressant au gouverneur de l’État de l’Arizona, le républicain Doug Ducey, lui réclamant une enquête sur ce programme qu’il juge «profondément idéologique, anti-scientifique, et moralement absurde».

Sputnik


Tags: Arizona   racisme