Affaire Navalny: la Russie sanctionnée par Bruxelles et Washington

  02 Mars 2021    Lu: 677
Affaire Navalny: la Russie sanctionnée par Bruxelles et Washington KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Les États-Unis ont également annoncé les mesures qu'ils ont prises contre la Russie

Les 27 ont annoncé les sanctions antirusses liées à l’affaire Navalny pour «violation des droits de l’Homme». Les quatre personnes ciblées sont de haut responsables russes, dont le chef du Comité d’enquête et le commandant de la Garde nationale. Washington a de son côté présenté sa propre liste des personnes et entités sanctionnées.

Les sanctions européennes personnelles pour violation des droits de l’Homme dans l’affaire Navalny sont entrées en vigueur le 2 mars, a informé l’UE via son Journal officiel. Ce même jour, les États-Unis ont également annoncé les mesures qu'ils ont prises contre la Russie.

Les quatre personnes visées par les mesures des 27 sont le directeur du service pénitentiaire fédéral russe Alexandre Kalachnikov, le président du Comité d’enquête Alexandre Bastrykine, le procureur général Igor Krasnov et le directeur du Service fédéral des troupes de la garde nationale Victor Zolotov.

«Les mesures restrictives prévoient l’interdiction d’entrée [dans l’UE] et le gel des avoirs. En outre, il est interdit aux personnes physiques et morales dans l’UE de fournir des fonds à ces personnes, tant directement qu’indirectement», a précisé le Conseil européen dans un communiqué.

Les USA emboîtent le pas à l'UE
La liste noire préparée par les États-Unis concerne sept haut responsables et 14 entités.

«Le département du Trésor ajoute sur la liste des sanctionnés sept haut fonctionnaires du gouvernement russe», a déclaré un haut représentant de l’administration américaine aux journalistes, sans préciser les noms.
Les sanctions incluent des restrictions personnelles, commerciales et de visa.

Les décisions ont été prises en coordination avec l’Union européenne.

Sputnik


Tags: Russie   Navalny