Bakou réagit à des accusations du ministre luxembourgeois des Affaires étrangères

  25 Février 2021    Lu: 709
 Bakou réagit à des accusations du ministre luxembourgeois des Affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan a réagi aux opinions exprimées par le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, dans son discours à la 46e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Dans son discours le 24 février, le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a accusé l'Azerbaïdjan «d'avoir mené une attaque militaire qui a causé beaucoup de destructions dans la région du Haut-Karabagh et la Turquie pour son soutien».

«Cette accusation est une indication de la partialité de ce responsable qui n'est pas au courant de la situation dans la région et est totalement contraire aux principes pertinents du droit international», rapporte dans un communiqué le ministère azebaïdjanais des Affaires étrangères.

«Pourquoi Jean Asselborn, essayant de se présenter comme un gardien des droits de l'homme, n'a-t-il pas soulevé cette question au Conseil des droits de l'homme de l'ONU ou sur d'autres plates-formes internationales pertinentes, même une seule fois, alors que l'Arménie a maintenu 20% des territoires azerbaïdjanais internationalement reconnus sous occupation pendant environ 30 ans, procédé à un nettoyage ethnique sanglant dans ces territoires, violé brutalement les droits fondamentaux de plus d'un million d'Azerbaïdjanais?

Le ministère des Affaires étrangères luxembourgeois n'a-t-il pas des informations selon lesquelles lors des opérations militaires, commencées à la suite de la prochaine provocation militaire de l'Arménie le 27 septembre, les forces armées arméniennes ont délibérément pris pour cible des civils, qui étaient loin de la zone de combat, ont tué plus de 100 Azerbaïdjanais innocents», lit-on dans le communiqué.

Azvision.az


Tags: Karabagh