L'ONU alerte sur l'augmentation du nombre de personnes souffrant de la faim en Amérique centrale

  24 Février 2021    Lu: 716
L REUTERS/Mike Segar

"La situation a empiré après le passage des ouragans Eta et Iota alors que la crise économique liée à l'épidémie de COVID-19 avait déjà aggravé la situation des personnes les plus vulnérables"

Le nombre de personnes souffrant de la faim au Salvador, au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua a presque quadruplé ces deux dernières années, ont annoncé mardi les Nations Unies.

De nouvelles données publiées par le Programme alimentaire mondial (Pam) montrent que près de 8 millions de personnes dans ces quatre pays souffrent de la faim, contre 2,2 millions en 2018.

"La situation a empiré après le passage des ouragans Eta et Iota alors que la crise économique liée à l'épidémie de COVID-19 avait déjà aggravé la situation des personnes les plus vulnérables", estime Miguel Barreto, directeur régional de la Pam pour l'Amérique latine et les Carraïbes, dans un communiqué.

La famine est particulièrement grave dans le "couloir sec" en Amérique centrale, ou le changement climatique a exacerbé la sécheresse ces dernières années.

Le Pam a aussi noté que 15% des personnes interrogées pour leur étude, menée en janvier 2021, se préparaient à émigrer, près du double du pourcentage de 2018.

Reuters


Tags: Amérique   faim   ONU