La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 466 000 morts dans le monde

  22 Février 2021    Lu: 1111
La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 466 000 morts dans le monde RAFIQ MAQBOOL, AP

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1311 nouveaux morts, le Brésil (527) et la Russie (337)

Plus de 111 331 990 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 68 323 000 sont aujourd’hui considérés comme guéris.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni. Sur la journée de dimanche, 5878 nouveaux décès et 306 582 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1311 nouveaux morts, le Brésil (527) et la Russie (337). Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 498 901 décès pour 28 134 275 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  



Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 246 504 morts et 10 168 174 cas, le Mexique avec 180 107 morts (2 041 380 cas), l’Inde avec 156 385 morts (11 005 850 cas), et le Royaume-Uni avec 120 580 morts (4 115 509 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 189 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Slovénie (182), la République tchèque (181), le Royaume-Uni (178) et l’Italie (158).  

L’Europe totalisait lundi à 6 h 829 710 décès pour 36 546 417 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 659 523 décès (20 748 236 cas), les États-Unis et le Canada 520 560 décès (28 979 364 cas), l’Asie 251 882 décès (15 910 075 cas), le Moyen-Orient 102 484 décès (5 286 266 cas), l’Afrique 101 347 décès (3 829 663 cas), et l’Océanie 947 décès (31 975 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.  

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Les États-Unis se rapprochent des 500 000 morts
Les États-Unis frôlent le seuil des 500 000 morts de la COVID-19, au moment où nombre d’indicateurs, au premier rang desquels le rythme des vaccinations, offrent de vraies lueurs d’espoir.

« C’est terrible », « nous n’avons rien connu de tel depuis plus de 100 ans, depuis la pandémie de 1918 », a réagi dimanche l’immunologue Anthony Fauci, conseiller du président américain Joe Biden.

« Je crois que nous allons nous rapprocher de la normalité d’ici la fin de cette année », a déclaré M. Biden en visite dans une usine de vaccins Pfizer.

Allemagne : l’école rouvre en partie ses portes
Écoles et garderies ont rouvert lundi, après deux mois de fermeture, dans une grande partie de l’Allemagne malgré la crainte d’une troisième vague épidémique liée au variant britannique. Les cours reprennent toutefois dans des conditions sanitaires drastiques, avec des classes alternant en demi-groupes et organisées pour éviter de croiser d’autres élèves.

Des tests gratuits et des autotests à un euro sont par ailleurs attendus dès le 1er mars, a promis le ministre de la Santé.

Angleterre : déconfinement attendu
Le premier ministre britannique Boris Johnson doit présenter lundi après-midi un plan de sortie très progressive du confinement en Angleterre, dans l’espoir qu’il s’agisse du dernier, avec pour commencer la réouverture des écoles le 8 mars.

Pandémie : gare à l’instrumentalisation politique (Guterres)
Le secrétaire général de l’ONU a déploré lundi que la pandémie soit utilisée par certains pays, qu’il n’a pas cités, pour réprimer les « voix dissonantes » venant de journalistes, avocats, militants, et même des professionnels de santé.

Antonio Guterres a aussi dénoncé un « nationalisme vaccinal » : « à eux seuls, dix pays se sont partagé plus de trois quarts des doses de vaccin contre la COVID-19 administrées à ce jour », a-t-il noté.

Sanofi va produire des vaccins de ses concurrents
Sanofi va produire en France le vaccin contre la COVID-19 de son concurrent américain Johnson & Johnson au second semestre, comme il s’apprête à le faire pour celui de Pfizer-BioNTech, a annoncé lundi le groupe pharmaceutique français.

Sanofi a aussi lancé lundi un nouvel essai clinique dit de « phase 2 » pour son principal candidat-vaccin contre la COVID-19 développé avec le britannique GSK, après la déception de la première version à l’automne.

Rugby : cinq nouveaux cas au XV de France
Cinq nouveaux joueurs du XV de France ont été testés positifs, dont le capitaine Charles Ollivon, a annoncé lundi la Fédération française de rugby.

Cyril Baille, Peato Mauvaka, Romain Taofifenua, Charles Ollivon et Brice Dulin ne pourront donc pas affronter l’Écosse, dimanche, dans le Tournoi des six nations.

Plus de 2,46 millions de morts
La pandémie a fait plus de 2,46 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP lundi à 6 h. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (498 901), devant le Brésil (246 504), le Mexique (180 107), l’Inde (156 385) et le Royaume-Uni (120 580).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

AFP


Tags: