Selon Téhéran, il n’y a pas de dialogue direct avec Washington concernant les détenus

  22 Février 2021    Lu: 622
Selon Téhéran, il n’y a pas de dialogue direct avec Washington concernant les détenus

« Cette information n'est pas authentique et il n'y a pas de dialogue direct entre Téhéran et Washington dans aucun domaine »

Le ministère iranien des Affaires étrangères a infirmé ce qu'il a qualifié d’ « allégations » du Conseiller à la sécurité nationale des États-Unis Jake Sullivan, au sujet de négociations en cours entre les deux pays concernant les prisonniers américains.

« Sullivan a affirmé dans un entretien télévisé dimanche que le gouvernement américain avait entamé des contacts avec des responsables iraniens au sujet des otages américains », a rapporté, l’agence de presse locale Tasnim citant le porte-parole du ministère, Saeed Khatibzadeh.

« Cette information n'est pas authentique et il n'y a pas de dialogue direct entre Téhéran et Washington dans aucun domaine », a-t-il ajouté.

Et d’ajouter, « Notre priorité est la libération des prisonniers iraniens aux États-Unis ».

Dans une interview accordée à la chaîne américaine « CBS News », Sullivan a déclaré que son pays « a entamé des contacts avec l'Iran au sujet des Américains détenus sur son sol, et qu’il n'accepterai pas de solutions à long terme ».

Si Sullivan n'a pas précisé le nombre de détenus, les médias américains ont indiqué qu'ils étaient au nombre de trois. Il s'agit de Siamak Namazi, un homme d'affaires irano-américain, détenu avec son père Bagher, âgé de quatre-vingts ans, depuis 2016. Le fils et le père ont été condamnés à 10 ans d'emprisonnement après avoir été reconnus coupables d'«espionnage» pour le compte des États-Unis.

Dans une affaire similaire, l’écologiste irano-américain, Morad Tahbaz, purge une peine de prison de 10 ans pour « conspiration avec les États-Unis ».

AA


Tags: Iran   Etats-Unis