Rik Daems a été réélu président de l'APCE

  25 Janvier 2021    Lu: 354
  Rik Daems a été réélu président de l

Rik Daems a appelé les membres à ne pas demander « ce que le Conseil de l'Europe pouvait faire pour nous », mais « à examiner ce que nous pouvons faire pour défendre les valeurs et donc contribuer aux activités et à la mission du Conseil de l'Europe »

Rik Daems, réélu aujourd'hui pour un deuxième mandat d'un an comme Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), a remercié les membres pour leur confiance et a salué la tenue de la première session plénière hybride de l'APCE.

Dans son discours de réinvestiture, il a souligné que si le savoir-faire de l'APCE avait permis d'obtenir de nombreux résultats positifs tout au long de l'année 2020 - que ce soit l'établissement de lignes rouges à ne pas franchir pendant la pandémie de covid-19, de nouvelles normes dans le domaine de l'intelligence artificielle ou le 'trilogue' avec le Comité des Ministres - le faire savoir était impossible car les membres ne pouvaient pas se réunir dans des conditions normales. « Se réunir en personne est essentiel pour se relier, pour convaincre et être convaincu, et pour prendre en compte toutes les perspectives », a-t-il ajouté.

Rik Daems a appelé les membres à ne pas demander « ce que le Conseil de l'Europe pouvait faire pour nous », mais « à examiner ce que nous pouvons faire pour défendre les valeurs et donc contribuer aux activités et à la mission du Conseil de l'Europe ».

« Pourquoi sommes-nous ici ? Parce que nous nous soucions des droits et des libertés fondamentales, de la démocratie et de l'Etat de droit », a-t-il souligné en invitant tous les membres « à voir l'APCE comme un vecteur de défense des valeurs que nous partageons. Les valeurs communes sont plus importantes que nos intérêts ».

« Nous, membres de cette Assemblée, nous soucions du fait que les individus soient égaux. Être égal, ce n'est pas être identique, c'est pourquoi nous sommes unis dans la diversité. Nous nous soucions des droits de l'homme dont doivent jouir tous les citoyens dans nos 47 États membres ».

« Nous tenons à ce que les gens soient libres de jouir de leur bonheur et de le chercher. Nous nous soucions du fait que personne ne soit au-dessus de la loi. C'est là l'essence même de l'État de droit. Parce que nous pensons, nous nous en soucions, nous devons aider les gens à décider. Tous les membres devraient être 'à bord', c'est ce qu'est la démocratie », a-t-il conclu.

Source: pace.coe.int


Tags: APCE