Le chef d'état-major de l’armée d'Espagne a démissionné pour s’être fait vacciner contre le Covid-19

  24 Janvier 2021    Lu: 261
Le chef d

Dans sa lettre de démission, Villarroya a affirmé qu'il avait ''fidèlement servi l'Espagne pendant les 45 années de sa carrière militaire''

Le chef d'état-major de l'armée espagnole, le général Miguel Angel Villarroya, a présenté sa démission, après avoir bénéficié d’un passe-droit pour se faire vacciner contre la Covid-19, et ce, en violation du protocole de vaccination, provoquant par la suite l'indignation sur la toile dans le pays.

Des médias locaux ont rapporté, samedi soir, que Villarroya avait remis sa démission auprès de la ministre de la Défense Margarita Robles, qui l'a acceptée.

Il est, en effet, accusé d'avoir violé le protocole de vaccination après avoir reçu le vaccin sans être prioritaire.

Dans sa lettre de démission, Villarroya a affirmé qu'il avait ''fidèlement servi l'Espagne pendant les 45 années de sa carrière militaire''.

Et de souligner qu' "il a avait fourni de gros efforts pour être un modèle et assumer ses responsabilités au sein des forces armées".

Des médias ont récemment révélé que Villarroya et d'autres membres de l'armée avaient reçu le vaccin, dont plus d'un million de doses sont actuellement administrées en priorité au personnel médical et aux résidents âgés des maisons de retraite.

Dimanche matin, l'Espagne a recensé 2.603.869 contaminations et 55.441 décès dus au coronavirus, selon la plateforme "Worldometers".

AA


Tags: