Un projet de loi contre les musulmans adopté par une commission spéciale du parlement français

  24 Janvier 2021    Lu: 249
Un projet de loi contre les musulmans adopté par une commission spéciale du parlement français

Le projet de loi devrait être présenté à l'Assemblée nationale en février prochain.

Une commission spéciale de l'Assemblée nationale française (Parlement) a adopté le projet de loi controversé « confortant le respect des principes de la République », qui était préalablement connu sous le nom de projet de loi contre le « séparatisme » (islamique) .

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dans un tweet samedi soir, qu'une commission spéciale de l'Assemblée nationale avait « largement » adopté le projet de loi « visant à conforter les principes de la République », selon ses expressions.

Et d'ajouter : « Nous faisons une loi pour l’avenir - et pas seulement pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui -, avec un seul objectif : défendre les valeurs de la République ! ».

Darmanin a souligné que la montée des mouvements d'extrême droite et d'extrême gauche dans le pays constituait également une menace.

Le projet de loi fait l'objet de plusieurs critiques dans la mesure où il cible les musulmans en France, à tel point qu'il en viendrait même à imposer des restrictions sur presque tous les aspects de leur vie, cherchant à transformer des faits rares voire anecdotiques en problèmes chroniques.

Le texte prévoit d'imposer un contrôle sur les mosquées et les associations chargées de leur gestion, et le suivi du financement des organisations civiles musulmanes.

Il impose également des restrictions à la liberté des familles de fournir une éducation à domicile à leurs enfants, dans un pays où le port du voile est interdit dans les établissements d'enseignement pré-universitaire.

Le projet de loi interdit aux patients de choisir les médecins en fonction de leur sexe, pour des considérations religieuses ou autres, et rend obligatoire la « culture laïque » pour tous les employés du secteur public.

Le projet de loi devrait être présenté à l'Assemblée nationale en février prochain.

Le 2 octobre dernier, le projet de loi a été présenté par le président français Emmanuel Macron sous le nom de projet de loi conte le « séparatisme » (islamique), cette appellation a ensuite été changée en projet de loi « confortant le respect des principes de la République » suite à la levée de boucliers suscitée par la première appellation.

AA


Tags: France   musulman