La Grande-Bretagne interrogera sur l'identité de genre dans son recensement

  22 Janvier 2021    Lu: 251
La Grande-Bretagne interrogera sur l

Selon l'ONS, cette information est nécessaire car «il n'y a actuellement pas de chiffres officiels pour ceux qui s'identifient à un genre différent du sexe enregistré à la naissance

Le recensement de la population au Royaume-Uni posera pour la première fois cette année la question de l'identité de genre, a indiqué vendredi le statisticien en chef du pays, Ian Diamond. Outre une question portant sur le sexe légal, «nous poserons pour la première fois une question facultative plus loin dans le questionnaire sur l'identité de genre», mais seulement aux plus de 16 ans, a-t-il précisé sur la BBC.

Le recensement est prévu le 21 mars partout au Royaume-Uni sauf en Écosse, où il a été repoussé à mars 2022. En raison de la pandémie de nouveau coronavirus, il se déroulera essentiellement en ligne.

Selon le Bureau national des statistiques (ONS), cette information est nécessaire car «il n'y a actuellement pas de chiffres officiels pour ceux qui s'identifient à un genre différent du sexe enregistré à la naissance».

Dans un projet de recommandations publié en décembre, le statisticien en chef de l'Écosse, Roger Halliday, a lui estimé que la question du sexe biologique ne devrait plus être posée, sauf dans les domaines où elle est pertinente comme les soins médicaux, parce qu'elle porte atteinte à la vie privée de ceux s'identifiant à un autre genre.

Ian Diamond n'est pas d'accord, estimant que c'est «la bonne question à poser»: «la question sur le sexe est la même depuis 1801 et nous n'avons (...) depuis cette période porté atteinte à la vie privée de personne».

Le dernier recensement au Royaume-Uni remontait à 2011. Plusieurs pays, comme le Népal et le Bangladesh, ont ajouté un «troisième sexe» dans leur recensement pour les personnes transgenres.

AFP


Tags: Royaume-Uni