Le gouvernement italien a annoncé qu'il avait approuvé un nouveau plan de soutien à l'économie du pays

  30 Novembre 2020    Lu: 213
Le gouvernement italien a annoncé qu Un homme se fait dépister contre le Covid-19 à l'aéroport de Rome, le 29 novembre 2020. REMO CASILLI / REUTERS

Rome avait pensé pouvoir éviter un nouveau confinement, le premier ayant paralysé son économie, en choisissant plutôt de privilégier des restrictions au niveau régional, couplées avec un couvre-feu national.

 

Le gouvernement italien a annoncé lundi 30 novembre qu'il avait approuvé un nouveau plan de soutien à l'économie du pays, affectée par les dernières mesures de restrictions prises pour lutter contre le coronavirus.

Ce plan d'aide, le quatrième depuis que l'épidémie a mis a l'arrêt la troisième économie de la zone euro en mars, représente 8 milliards d'euros (9,6 milliards de dollars) et permet de repousser le paiement des impôts pour les entreprises travaillant dans les domaines qui ont subi le plus sévèrement les mesures de confinement.

Il va proposer la somme de 1000 euros aux personnes travaillant dans les secteurs du tourisme, des Arts, des sports et loisirs - et permettra de sécuriser des fonds pour le secteur des conventions. Le plan prévoit également d'augmenter la présence de la police pour s'assurer du respect des mesures anti-coronavirus.

L'Italie a été le premier pays européen à être durement frappé par le Covid-19. Le confinement sévère de l'ensemble de ses 60 millions d'habitants a permis de contrôler la première vague de l'épidémie, mais comme partout, le nombre de cas a de nouveau bondi ces derniers mois.

Rome avait pensé pouvoir éviter un nouveau confinement, le premier ayant paralysé son économie, en choisissant plutôt de privilégier des restrictions au niveau régional, couplées avec un couvre-feu national.

Le premier ministre Giuseppe Conte doit rencontrer les dirigeants des 20 régions du pays, dans la journée de lundi pour s'entretenir des vacances de fin d'année, alors que les experts sanitaires préviennent que les retrouvailles familiales de Noël pourraient déclencher une troisième vague. «Nous sommes encore loin de crier victoire», a déclaré le vice-ministre de la Santé Pierpaolo Sileri.

Sileri a précisé que le nombre de personnes autorisées à se réunir autour d'une table serait probablement limité à six - «et je ne veux pas dire par là six personnes différentes à chaque repas», a-t-il précisé à ceux qui chercheraient des failles dans les recommandations du gouvernement. Le ministère de la Santé a recensé quelque 20.000 nouveaux cas de coronavirus dimanche et 541 décès, portant le nombre de morts à presque 55.000. (AFP)


Tags: Italie   coronavirus