Qui est la sénatrice française qui n'a pas voté pour la proposition de résolution biaisée au Sénat?

  26 Novembre 2020    Lu: 779
 Qui est la sénatrice française qui n

Hier, le Sénat français a adopté une proposition de résolution appelant le gouvernement français à reconnaître la soi-disant «République du Haut-Karabagh».

La proposition de résolution a été adoptée par 305 contre 1. La sénatrice Sylvie Goy-Chavent, qui n’a pas voté pour cette résolution, est membre du groupe d'amitié France-Turquie du Sénat et vice-présidente du groupe d'amitié France-Azerbaïdjan. Elle soutient le développement des relations de la France avec ces deux pays.

Elle a effectué une visite en Azerbaïdjan en octobre 2013 en tant qu'observateur lors des élections présidentielles. La même année, Mme Sylvie Goy-Chavent et  les sénateurs français Christian Namy et Mohammad Salehi ont visité le complexe commémoratif du génocide dans la ville de Gouba.

Sylvie Goy-Chavent est née le 23 mai 1963 à Dunkerque. Elle est sénatrice de l'Ain depuis 2008 et membre du Parti radical. 

En 2012, le président Ilham Aliyev a reçu Sylvie Goy-Chavent dans le cadre d'une délégation parlementaire française. Le président Ilham Aliyev a remercié la sénatrice pour sa juste position équitable lors des discussions au Sénat français sur la loi visant à réprimer la contestation des génocides reconnus par la loi.

En avril 2016, Sylvie Goy-Chavent a publié une déclaration concernant les provocations arméniennes, condamnant fermement l'agression de l'Arménie contre les civils et les territoires azerbaïdjanais et rappelant l'occupation illégale du Haut-Karabagh et de sept régions environnantes par les forces arméniennes.

À ce moment-là, la politicienne a exhorté l'Arménie à cesser les provocations et à respecter le droit international, à mettre en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sur le retrait de ses forces armées: «Le Haut-Karabagh et les zones environnantes occupées par les troupes arméniennes, qui ont tué sans discrimination des civils, des femmes et des enfants azerbaïdjanais, appartiennent à la République d'Azerbaïdjan, une île de stabilité, un partenaire économique de la France et un allié indispensable dans la lutte contre le terrorisme.»

Azvision.az


Tags: Karabagh   France