Deux trous noirs rentrent en collision, la planète Terre a tremblé - VIDEO

17:38   02 Juin 2017    1057

Le 4 janvier 2017, le détecteur Ligo a enregistré les ondes créées par la fusion de deux trous noirs il y a trois millions d'années-lumière. Confirmant à nouveau les théories d'Einstein.

Le détecteur américain Ligo a répertorié un phénomène rare d'une puissance difficile à imaginer: la collision de deux trous noirs, qui finissent par fusionner entre eux en absorbant une telle force que cela a fini par provoquer une "onde gravitationnelle". C'est la troisième fois depuis 2015 que le phénomène est enregistré par les scientifiques.

49 masses solaires

Ces trous noirs, 30 fois plus lourds mais 500 fois plus petits que le Soleil, se sont rapprochés en spirale avant de s'entrechoquer pour ne faire plus qu'un. L'énergie perdue dans l'impact est équivalente à deux Soleils qui disparaitraient brutalement. C'est cette onde de choc que la Terre a enregistrée alors que les faits se sont déroulés à une distance de trois millions d'années-lumière.

Autre leçon: le trou noir issu de la collision était d'environ 49 masses solaires. "Cette dernière observation confirme encore l'existence de trous noirs d'une masse supérieure à vingt soleils, des objets dont nous ignorions l'existence avant que le Ligo ne les déniche", a observé David Shoemaker, un astrophysicien du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et porte-parole de cette collaboration scientifique.

Einstein

Par ailleurs, ce phénomène rare a permis de vérifier une autre idée d'Einstein: contrairement aux ondes lumineuses, les ondes gravitationnelles ne se dispersent pas dans l'espace.

Le Ligo, qui va prochainement fermer pour que ses détecteurs soient améliorés, doit se rendre capable de capter d'autres événements, comme des collisions entre étoiles. Selon Le Monde, les scientifiques attendent également la mise en service du Virgo, son homologue européen situé près de Pise en Italie, car le croisement de leurs enregistrements permettra de situer les phénomènes spatiaux avec plus de précision.




Tags:


à lire aussi