Les corbeaux savent différencier les humains fiables et les tricheurs

20:04   11 Juin 2017    407

Des chercheurs autrichiens ont découvert que les corbeaux sont capables de se souvenir du visage d'un humain "peu fiable" plusieurs semaines après l'avoir rencontré.

Il est connu que les corbeaux possèdent des mécanismes cognitifs complexes qui leur confèrent une mémoire assez remarquable. Et d'après une étude menée par des chercheurs de l'université de Vienne (Autriche), ces corvidés se servent de leurs souvenirs pour se remémorer qui est fiable et qui ne l'est pas. Lors de cette recherche, 9 corbeaux ont été entraînés à échanger de la nourriture avec un expérimentateur : l'oiseau, à qui l'ont a confié un bout de pain, vient l'échanger volontiers contre un délicieux morceau de fromage. Puis, les chercheurs ont confronté les corbeaux à deux différents expérimentateurs, l'un après l'autre. Durant trois heures, le premier a accepté d'échanger son morceau de fromage contre du pain comme convenu alors que pendant les heures suivantes, l'autre personne a conservé le bout de pain puis mangé le morceau de fromage... devant l'oiseau.

Les corbeaux préfèrent collaborer avec une personne fiable

Ensuite, chacun de ces animaux a été confronté simultanément à la personne fiable (qui accepte l'échange), au tricheur (qui prend la nourriture sans rien donner en retour) et à une personne inconnue servant de contrôle (elle prend le morceau de pain et le rend aussitôt à l'oiseau) afin de tester un éventuel intérêt pour la nouveauté. Les corbeaux étaient ainsi libres de choisir avec quel expérimentateur ils souhaitaient interagir. Selon les résultats parus en juin 2017 dans la revue Animal Behaviour, les corvidés ont choisi de manière significative de "collaborer" avec l'expérimentateur qu'ils avaient précédemment identifier comme étant fiable.

Un mois après, les corvidés se souviennent du visage des tricheurs

Deux jours après les entraînements, 86 % des oiseaux se sont spontanément dirigés vers la personne capable de leur donner du fromage. Plus impressionnant encore : un mois après l'avoir rencontré, 7 corbeaux sur 9 étaient encore en mesure de choisir la bonne personne. Avec de tels résultats, les chercheurs excluent totalement la chance : les corbeaux se souvenaient du visage des "tricheurs" et des collaborateurs. Les scientifiques ont également placé des oiseaux observateurs dans une pièce adjacente derrière un grillage pour qu'ils puissent observer la scène sans pouvoir intervenir. Une fois leur tour venu, ces oiseaux n'ont pas semblé préférer les expérimentateurs fiables. L'animal aurait besoin de traiter lui-même avec le tricheur pour le garder en mémoire.

Tags:


à lire aussi